L’HOMMAGE à ANNE MARIE HOUDEBINE GRAVAUD Sous le thème « L’Imaginaire Linguistique » qui devait avoir lieu le 04 décembre 2014 à Marrakech est reporté.

Le laboratoire (Traduction et Interdisciplinarité), Université Cady Ayyad, Marrakech

En collaboration avec

Le groupe de recherche (Enseignement et Traduction), Université Ibn Zohr d’Agadir

Organiseront Une journée

HOMMAGE à ANNE MARIE HOUDEBINE GRAVAUD

Sous le thème

   L’Imaginaire Linguistique

Le 04 Décembre 2014

A la Faculté des Lettres et Sciences Humaines- Marrakech

Anne Marie HOUDEBINE-GRAVAUD, docteur en Lettres et Sciences Humaines, professeure émérite(Université Paris Descartes, Paris 5-Sorbonne) Ses principaux domaines de recherche concernent la langue orale, la sociolinguistique (thèse de doctorat d’État sous la direction d’André Martinet, 1979), la sémiologie dans ses divers aspects théoriques et appliquées, la différence sexuelle, l’identité sexuelle et les langues, la féminisation des noms de métiers (commission Benoîte Groult 1984-86), la linguistique et la psychanalyse. Ses apports théoriques originaux concernent la sémiologie des indices et l’imaginaire linguistique et culturel (théorie, méthodes, diverses analyses publiées) ainsi qu’un ouvrage sur L’écriture shoah (le film de Cl. Lanzmann); l’éthique du langage, la place du chercheur et de la subjectivité dans la recherche scientifique sont les thématiques actuellement mises en travail .

Anne Marie Houdebine et L’Imaginaire L’linguistique

L’Imaginaire linguistique est une notion qui apparait au début des années soixante-dix suite aux analyses des enquêtes menées  par Anne Marie Houdebine pour sa thèse de doctorat d’Etat (Sous la direction d’André Martinet) ; cette notion fut empruntée à la psychologie (représentation mentale) et à la sociologie (représentation collective – Durkheim-, représentation sociale –Moscovici). Ce modèle linguistique réunit à la fois les acquis de la sociolinguistique et ceux de la linguistique fonctionnelle. Il a  été élaboré à partir d’une réflexion sur les représentations sociales de la langue et  leur rôle dans l’évaluation du langage.

Selon Anne Marie Houdebine, l’imaginaire linguistique est un processus basé sur  des  (normes objectives), représentant les facteurs relevés de contraintes inhérentes au système de la langue et  des (normes subjectives), elles représentent les attitudes linguistiques des locuteurs, lesquelles dépendent d’un ensemble de facteurs d’ordre psycho-sociolinguistique. Cet imaginaire se traduit par un ensemble d’attitudes parmi lesquelles, Houdebine distingue, les normes évaluatives, fictives, prescriptives, communicationnelles et identitaires.

Elle  a distingué, dans ses travaux, entre  les normes objectives,  les normes systémiques et les normes statistiques. Les premières concernent la conformité des usages aux règles de la structure de la langue, tandis que les deuxièmes correspondent à leur fréquence.

 Elle considère, en outre, que Les normes systémiques et statistiques peuvent converger ou diverger, rendant ainsi compte de la dynamique synchronique des langues. Par exemple, l’usage de plus en plus fréquent de solutionner (norme statistique) s’explique par sa morphologie régulière (norme systémique), comparativement à résoudre dont la morphologie est irrégulière.

Le modèle de l’Imaginaire linguistique Selon la tendance Houdebine, s’écarte de l’approche socio-linguistique traditionnelle essentiellement sur deux points : la prise en  compte du côté individuel de l’imaginaire linguistique des locuteurs et  le maintien du point de vue interne (normes objectives) dans l’étude de leur discours métalinguistique.

L e but de cette journée est  de rendre Hommage et d’embrasser la carrière d’une grande chercheuse dans sa diversité (qui touche des champs tel que la phonologie, la sémiologie et l’imaginaire linguistique..), et pouvoir partager avec elle le plaisir du débat au sein de notre établissement à Marrakech en présence de nos étudiants et nos collègues.

مقالات ذات صله